EPISODE 4

Le personnel de l’auberge (très sympathique), dans cette immense demeure de 200 lits, ne m’avait pas encore montré « où se trouve quoi ». Marco, un de mes préférés dont l’humour ne manquait jamais de me faire tordre de rire, me fait faire le tour du propriétaire aujourd’hui. Les douches, propres. La cuisine, dégoutante. La vaisselle sale traîne sur la table, les robinets gouttent en cadence, les éponges sont laissées ça et la dans les éviers remplis d’eau, sale elle aussi, et desquels se dégage une odeur….mmh quelle odeur…

 

SAMEDI 30 JANVIER – MATIN

Bilan de cette première nuit : j’ai passé la nuit avec un ronfleur ! Les lits superposés, c’est l’enfer ! Mon camarade de lit superposé dort au-dessus et il est imperturbable. Evidemment ! Seize lits dans une chambre… Cela amplifie les chances qu’il y ait au moins un ronfleur ! La fréquentation étant très faible, la réception me propose une chambre de 6 lits pour le même prix juste pour moi si je préférais. Je dormirai paisiblement ce soir. Yes !

Petit déjeuner succinct ce matin. Deux tranches de pain grillées, confiture, boisson à volonté à demander au comptoir. Les Irlandais ne déjeunent donc plus comme on le fait d’habitude en Irlande ? Je prévois pour demain un petit, enfin… un gros déjeuner, à l’irlandaise.

Mes attaches en France me manquent énormément ce matin. Je ne suis partie que depuis 24h et, déjà, je me sens loin des gens que j’aime. J’ai rarement, jamais, peut-être, ressenti un tel sentiment auparavant. Solitude. Je verse quelques larmes, résultat de mes petites angoisses habituelles. Je me demande la raison pour laquelle je suis venue ici et me pose les même questions qui me tourmentent et d’autres telles que pourquoi suis-je venue ? Combien de temps vais-je rester ? Vais-je trouver du travail ? Suis-je assez forte pour débarquer seule dans un pays étranger à 20 ans? Y trouverai-je mon compte ? Et, ceci est probablement un détail, mais : vais-je supporter le climat frais et humide ?

C’est la première fois que je pars seule à l’étranger, sac à dos, rien d’autre. Un nouveau futur se construit au fil des moments présents. Je me dis que rien ne m’oblige à rester. Et puis je me ramène vite à la raison en me rappelant les deux raisons principales pour lesquelles je suis partie : parler anglais et profiter pleinement de cette indépendance.

Objectifs du jour :

-Trouver ce fichu job

– Photocopier mon CV que les personnes à la réception m’ont gentiment aidé à rédiger, avec les tournures anglaises appropriées.

– Faire la tournée des pubs de la ville au cas où il me prenne l’envie de travailler comme serveuse si je ne trouve rien et que je suis désespérée.

EPISODE 5

Chinese / French Course